Soin des cheveux afros

Cosmétiques: déchiffrer la liste des ingrédients. Les bons et les mauvais.

D’un côté, il y a le nom plus ou moins évocateur de la marque, le nom du produit et les belles promesses ; ce discours marketing, parfois un brin racoleur, qui vous promet les résultats les plus extraordinaires qu’il soit.

De l’autre, cette longue liste de noms quasi indéchiffrables écrits en anglais. La liste INCI.
Une liste qui mentionne sans bla-bla tous les ingrédients qui entrent dans la formulation du produit que vous vous apprêtez à acheter, ou bien à mettre sur votre peau/vos cheveux.


source: toskanicosmetics

 

Apprendre à déchiffrer cette liste vous évitera bien des déconvenues.
Certains ingrédients sont (très) mauvais, et carrément déconseillés si vous souhaitez prendre soin de manière optimale de vos cheveux.
D’autres à l’inverse, seront un précieux sésame à l’heure d’apporter confort et/ou hydratation à votre crinière.

L’ordre a aussi son importance. Ainsi, plus l’ingrédient se place en début de liste, plus il est présent dans la composition finale du produit.
On comprend donc bien vite que les marques qui se vantent d’avoir de l’huile d’argan (Argania spinosa kernel oil ou Argan oil) dans leurs masques capillaires au même moment où celle-ci n’apparait qu’en dernière position dans la liste, se moquent carrément de nous. Comment espérer je cite “des cheveux renforcés et plus forts” quand la teneur est aussi faible et qu’elle fait la part belle à des ingrédients douteux. Silicones en tout genre qui truffent la composition.

Déchiffrer la liste INCI n’est donc pas un geste anodin.
A terme cela a un impact sur les résultats escomptés, votre porte-monnaie et votre santé également.
Oui, parce que la peau étant comme une éponge, absorbant tout ce qu’on lui apporte, quand c’est du bon c’est bien, mais quand c’est du mauvais (comprendre du potentiellement allergène voire cancérigène), avec l’effet cumulatif, c’est juste un cocktail explosif.


Les mauvais ingrédients en cosmétique

Les mauvais ingrédients – à fuir absolument

Alcohol denat.  Déssechant
Ammonium Laureth sulfate Détergent très irritant pour la peau
BHT Antyoxidant potentiellement cancérigène
EDTA Irritant, asséchant
Imidazolidinyl urea Conservateur potentiellement cancérigène
Methanol Mauvais alcool
Paraben Hautement allergènes ; ne nourrissent pas les cheveux
Parafinium Liquidium Dérivé du pétrole, occlusif et donc comédogène
PEG ou PPG Irritant, procédé de fabrication polluant
Silicones (tous les ingrédients finissant en « cone ») : Mauvais pour l’environnement et risque d’accumulation dans le corps
Sodium Laureth (Lauryl) Sulfate Détergent très irritant pour la peau
Triclosan Antibactérien très polluant

Ces ingrédients sont tous des ingrédients de synthèse. A la longue ils peuvent devenir très irritants, en plus de ne délivrer aucun résultat probant d’un point de vue purement esthétique.

A l’opposé, il y a ces ingrédients qu’on espère trouver. Naturels la plupart du temps, ils ont d’excellentes propriétés émollientes, régénérantes ou autre. En bref, ils font le travail.

Les bons ingrédients en cosmétique

Les bons ingrédients

Allantoin Excellent agent pour le soin de la peau
Aloe barbendis Très bon hydratant et cicatrisant (bon pour les peaux sèches)
Beer Bière ; volumateur pour les cheveux
Butyrospernum parkii Beurre de karité. Très nourrissant
Cetearyl alcohol Bon alcool. Emulsifiant et tensioactif doux
Chitosan Fixateur naturel (bon dans les laques ou gels pour cheveux)
Citric acid Régulateur du PH
Coco nucifera Noix de coco. Nourrissante et fortifiante
Huiles végétales (nom composé + oil, sauf mineral oil !) Riches en acides gras, renforcent les protections naturelles
Hydrolized silk Forme un film protecteur. Gaine les cheveux
Kaolin Dégraissant doux
Lauric acid Texturant et stabilisant doux
Panthenol Stimule le renouvellement de la peau. Excellent protecteur
Sodium chloride Texturant doux
Theobroma cacao Beurre de caco
Wheat protein Forme un film protecteur sur la peau. Rend les cheveux faciles à coiffer

En résumé

Des bons ou mauvais ingrédients il y en a évidemment d’autres.
Ceux que je viens d’évoquer sont tout simplement ceux qu’on rencontre le plus souvent.
Cette première approche vous permettra donc de rapidement de comprendre vers quelles marques mais aussi points de vente vous tourner de manière générale.

Aussi, n’oubliez pas que certains “bons ingrédients” peuvent ne pas vous convenir. Je pense de but en blanc à l’avocat par exemple, très mal toléré sur certaines peaux ou chevelures.
Ou bien vous pourriez ne pas forcément avoir envie d’abandonner un produit avec des ingrédients cracra, parce que sur vous les résultats positifs contrebalancent largement les potentiels résultats négatifs.
Le plus important est d’être consciente de ce que l’on choisit au moment de faire ses achats.

Si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet, je vous conseille ce livre, traitant le sujet en profondeur.

Cosmétiques mode d’emploi, de Laurence Wittner.

 

 

Source photos:
1. source: toskanicosmetics
2. Pinterest
3. Fnac.com

You Might Also Like