Soin des cheveux afros

Cheveux afros: comment rendre un après-shampoing basique plus performant?

Rien de plus agaçant que de se rendre compte qu’un après-shampoing n’est pas à la hauteur de nos espérances.
Les raisons peuvent être diverses et variées. On avait mal lu la compo, la texture n’est pas ce à quoi on s’attendait…

Sachez qu’avant de jeter la bouteille toute entière à la poubelle, vous pouvez donner une seconde vie à ce coquin en deux temps trois mouvements.

Si votre après-shampoing ne s’étale pas bien…

Quand on a une épaisse chevelure frisée ou bien crépue, qu’elle soit naturelle ou bien traitée chimiquement, rien de plus désagréable qu’un après-shampoing ultra compact qui ne glisse pas bien sur le cheveu.
Résultat, on a tendance à en appliquer une tonne inutilement et surtout cette désagréable sensation qu’au lieu de faciliter le démêlage des nœuds il en crée plus.
Pour éviter cette situation malheureuse, je vous conseille d’ajouter à votre après-shampoing 1 à 2 cuillère à soupe d’huile d’olive ou bien de glycérine. En plus de leurs caractéristiques émollientes exceptionnelles, leur prix plutôt accessible, l’application ainsi que le démêlage de vos cheveux en seront grandement facilités.


Si votre après-shampoing est trop fluide…

L’exact opposé du problème précédent!
Un produit trop liquide n’est pas agréable à utiliser et à tendance à mal se répartir.
Pour lui donner plus de corps, vous pouvez chauffer au bain marie un peu de beurre de karité non raffiné et l’incorporer à votre après-shampoing. Assurez-vous de ne pas le laisser fondre entièrement, le beurre ne doit pas se transformer en huile; il doit juste être légèrement ramolli. Cela permettra d’obtenir un mélange ayant la consistance d’une mayonnaise, doux à l’application, redoutable en efficacité.


Si à la lecture des ingrédients vous vous rendez compte que votre après-shampoing ne contient pas d’agents fortifiants…

Choisir la caisse la plus longue au supermarché, pousser la seule porte condamnée d’un magasin, parfois on a le dont de faire les mauvais choix. Tout comme choisir un après-shampoing sans protéines (wheat protein, hydrokized protein, kératine, protéine de soie…) alors que nos cheveux en ont cruellement besoin.
Ma meilleure astuce pour adapter votre produit à vos besoins: les protéines de soie ou bien le collagène végétal sous forme liquide. Ultra concentrés en agents actifs, il est facile de les incorporer à votre après-shampoing sans en changer la texture. Sinon vous avez toujours l’option encore plus économique de l’oeuf.

 

Si à la lecture des ingrédients vous vous rendez compte que votre après-shampoing ne contient pas d’agents émollients…

La glycérine (qui retient l’eau au coeur du cheveu) ou bien le squalane végétal d’olive feront très bien l’affaire.
Vos cheveux retrouveront leur souplesse et leur vitalité une fois qu’ils seront bien hydratés.


Si à l’image d’une pop star déchue, votre après-shampoing vous semble irrécupérable…

Faites-en une eau de rinçage.
Aussi désastreux qu’il soit, y incorporer 100mL à 150 mL d’eau de source, fera de lui l’eau de rinçage la plus efficace afin d’éliminer les résidus de certains produits que vous aurez préalablement utilisés (en particulier s’ils se trouvent sous la forme de poudre). En effet les shampoings ou masques sous forme de poudre peuvent être compliqués à entièrement éliminer laisser un aspect poisseux/rêche à la chevelure.

Une eau de rinçage avec des agents émollients est ce qu’il vous faudra pour accélérer ce processus et rendre votre chevelure plus soyeuse.

Crédit photo: Whitney Madueke

You Might Also Like