Mes looks

Aussie Love

Aussie Love

Tout magazine de mode féminin qui se respecte nous l’a déjà demandé.
« Et vous, quelle capitale de la mode êtes-vous? »
Perso, je n’ai jamais vraiment pris le temps de faire ce genre de test, parce que je le savais déjà.
Éclectique et désinvolte, je suis Londres, l’anglaise. Et obtenir une autre réponse que celle-ci je l’aurais mal pris, vraiment mal pris.
Sauf que, l’ami Internet, Instagram surtout, a eu le mérite de remettre de l’ordre dans tout ça.

Avec lui, depuis le simple bout de mes doigts, j’ai pu régulièrement avoir accès à ce qu’il se faisait de mieux dans quantités d’autres métropoles.
Résultat, mon intérêt a progressivement dit bye-bye à la plupart des capitales mode occidentales, un peu trop exposées à mon goût, leur préférant l’exubérance de Lagos (Nigeria) ou l’effervescence de Melbourne et de Sydney. Ces deux villes australiennes auront été pour moi une révélation, une grosse révélation. Ce sont de loin les deux épicentres mode qui m’ont le plus surprise et captivée.
A ce jour, beaucoup de marques australiennes font parties de mes favorites.
ILMM pour ses mailles d’exception, Zingiber pour ses maillots de bain parfaits, Bec & Bridge pour sa touche edgy, Lack of Color pour ses chapeaux d’anthologie, Backstage Clothing pour ses lignes pures, Christie Nicolaides pour ses bijoux ou encore MLM Label, dont je porte l’un des tops pour ce look, pour son style féminin très détente.

Des marques aux styles différents mais possédant un dénominateur commun, l’ADN mode australien, à savoir une approche décontractée et casual chic, en parfaite adéquation avec ce style de vie en extérieur tourné vers la mer et le plein air.
Un mélange unique entre le cool californien, la maitrise des coupes et des proportions à la suédoise, l’avant-gardisme londonien et le chic parisien. Mais, dans le fond, on aura beau tenter de lui trouver des points communs avec la plupart des capitales mode occidentales, le moins que l’on puisse dire, c’est que la mode made in Aussie a sa propre identité. Une identité, qui plus est, est facilement identifiable et qui est loin d’être un ersatz de Londres, Paris ou Milan.
La mode est moderne et intemporelle à la fois. Classique mais également avant-gardiste. Composée de beaucoup de basiques de qualité qui permettent d’être créatifs et de se créer son propre look.

Pour moi, la mode australienne catalyse l’esprit good life; l’absence de pièces démesurément clinquantes, préférant une simplicité de bon goût. Quelque chose qui se retrouve dans les vêtements mais aussi chez les gens.
Beaucoup d’influenceuses et de bloggeuses que je suis avec grand intérêt sont d’ailleurs australiennes (Natasha Oakley, Margaret Zhang, Rachel Tee Tyler, Amanda Shadforth, Nadia Fairfax, Nicole Warne…).
Coïncidence? Je ne pense pas.
Ce top, comme je vous le disais, vient de la marque MLM Label. D’habitude je ne suis pas une grande fan de volants, car souvent, je trouve qu’ils confèrent une dimension féminine et délicate à la silhouette qui ne me correspond pas vraiment. Sauf qu’ici, la générosité de la matière et le fait qu’elle se tienne, le tombé légèrement oversize et le fait qu’il y ait un vrai bon emplacement pour les bras a eu tôt fait de me convaincre. En vrai, tout parait plus cool quand il est made in Australia. Du chapeau en feutre en passant par le maillot de bain, mais également du t-shirt à la robe nuisette.

Moi qui avais toujours fait en sorte de rester bien éloignée du pays-continent et de ses charmes, de peur d’en tomber follement amoureuse, au point de vouloir le visiter à tout prix, et de me coltiner les quelques 24h de vol nécessaires (24h… non mais quelle horreur), me voilà dans de beaux draps. Parce que l’obsession Aussie a commencé avec la scène mode, et que là, elle est en train de se poursuivre, avec les marques de cosmétiques (Grown Alchemist et Jurlique). Bientôt je sais que je vais m’intéresser à l’histoire du pays, à sa géographie et à son patrimoine culturel, et que d’ici quelques temps, bibi qui a peur en avion, se retrouvera coincée pendant 24h dans l’habitacle d’un A380, histoire de réaliser son rêve: se retrouver dans le pays où « les gens ont la tête en bas », pays dont elle est follement tombée amoureuse. Bugger!

Le look:
Top: MLM Label
Jean Mom: Asos
Ras de cou: Asos (similaire ici)
Perfecto: Zara
Sandales: Public Desire

Photos: Mariposa Photographe

Aussie Love
Aussie Love
Aussie Love
Aussie Love
Aussie Love
Aussie Love
Aussie Love
Aussie Love
Aussie Love
Aussie Love

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    Steffi
    20 juin 2016 at 13:25

    C’est vrai que lors de mon séjour en Australie j’ai été moi aussi fascinée par la mode australienne, que j’adore depuis !

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      20 juin 2016 at 20:43

      ça a dû être dur de ne pas faire de gros craquages! 😀

  • Reply
    Louply
    20 juin 2016 at 15:36

    J’adore ce que tu dis de l’Australie, ça me fascine beaucoup aussi, et j’espère un jour pouvoir y aller. J’adore ta tenue, ton top est trop beau !

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      20 juin 2016 at 20:42

      🙂
      Ce pays a l’air vraiment génial en effet! J’espère que tu pourras y aller un jour (et moi aussi)

  • Reply
    Charlène Jiho
    26 juin 2016 at 12:52

    Tes photos sont superbes et j’adore ce top !

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      26 juin 2016 at 22:31

      Merci beaucoup pour ton petit mot Charlène!
      à bientôt!

    Leave a Reply