Welcome to fabulous Las Vegas! – Les carnets d'Aurélia
Carnet de voyages Etats-Unis

Welcome to fabulous Las Vegas!

Août 2014 : premier séjour à Las Vegas.
J’y ai passé 3 jours.

Le bilan ?

Mitigé. Je ne déteste pas, mais ce n’est clairement pas ma ville coup de cœur.
Ce n’est pourtant pas faute de savoir à quoi je m’attendais en me rendant là-bas.
D’ailleurs je pense qu’inconsciemment j’avais prévu le coup en ne choisissant d’y passer que 3 jours.

Construite en plein milieu du désert, Vegas c’est la ville du fake et de l’opulence. Il y fait constamment une chaleur écrasante. On l’aime ou on la déteste pour toutes ces raisons, d’ailleurs.
Là-bas, tout est ponctué d’excès en tous genres : boisson, nourriture, climatisation, eau, électricité…
24h/24h on assiste à un spectacle grandeur nature finement huilé. Spectacle auquel j’ai moi-même pris part.
Le jour, une horde de touristes, composée de plus en plus par des familles, arpente le Strip. Honnêtement en dehors de cette portion du Las Vegas Boulevard et de Downtown, pas grand-chose à faire/voir.
Au programme, aller d’hôtel en hôtel, glaces et boissons sucrées vissées à la main. Car je dois vous avouer qu’à Vegas on ne fait que manger.

Chaque hôtel est une véritable attraction, à la thématique forte. Au Venetian, c’est Venise et ses canaux qui ont été choisis comme toile de fond; tandis que du côté du New York New York dites bonjour aux grattes ciel et à un mini pont de Brooklyn ; si vous aimez l’ambiance Pirates des Caraïbes, c’est le Treasure Island qui aura vos faveurs, ou sinon le Paris Paris si vous êtes plus Tour Eiffel et Opéra Garnier.
De taille giga extra, ce sont de véritables villes. Vous pouvez être amené à ne pas sortir de votre hôtel tant les activités y sont importantes : casino, pool party, profusion de restaurants, de boutiques, spectacles le soir…

Pour ma part, j’ai su apprécier deux choses à Vegas.
Les Néons; cette débauche de lumières aveuglantes, mais tellement fascinantes – il existe d’ailleurs un musée qui leur est dédié.

Mais plus encore j’ai adoré ce sentiment de liberté. On y fait ce que l’on veut (bon plus ou moins, ça reste quand même les States, hein !).
Mettre des vêtements farfelus, à plumes ou à paillettes, de jour comme de nuit ? C’est possible Monsieur.
Prendre un copieux petit déjeuner à 18h ? C’est possible Monsieur.
Faire la fête non-stop ? C’est possible Monsieur.
Se voir offrir des verres gratuits simplement parce que l’on joue au casino ? C’est possible Monsieur.
Se marier éméché ? C’est possible Monsieur.

Il règne à Vegas une effervescence constante.
Une effervescence qui au bout de deux jours m’a quelque peu fatigué.
Une effervescence de beauf, quasi. Car dans le fond, niveau activités c’est très vite limité : casino, pool party, night party et bis repetita, le tout sous fond de nourriture.
Voilà pourquoi 2-3 jours m’ont amplement été suffisants.
Car à la fin, marre de slalomer entre des gens qui titubent au lieu de marcher, qui hurlent car bourrés, de ce vacarme à longueur de journée, bref marre des excès !

Vegas, c’est super quand on ne fait qu’y passer. C’est pratique quand on doit se rendre ensuite en Californie pour visiter LA, Frisco ou encore San Diego. La ville qui possède un aéroport international majeur, a un côté «central» plutôt pratique. Elle peut être le point de départ de nombreux road trip « natures ».
Une fois qu’on a vu autant de faste et de débauche qu’à Vegas, on apprécie encore plus la beauté des parcs nationaux US, une beauté vraie et authentique.

Tenue 1: Top: H&M – Short: Vintage
Tenue 2: T-shit: Asos – Short: Stradivarius – Espadrilles: Primark

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Vanessa
    9 septembre 2014 at 22:52

    Waw so great photos !!
    Bisous

    http://lironsdelle.com

  • Leave a Reply