Mes looks

Waiting on a sunny day

C’est souvent comme ça; pendant la belle saison, mon style vestimentaire d’ordinaire plutôt streetwear/90’s, rajeunit de plusieurs années encore pour prendre son inspiration dans les années 70. 
Résultat, mon allure devient un peu plus bohème, un peu plus vintage.
Il faut dire qu’en ce moment je suis assez nostalgique de cette époque que je n’ai pas connue; cette époque de rébellion pacifique, où soufflait un doux vent de liberté.
Du coup, je me retrouve à lire les biographies de créateurs tels qu’Yves Saint-Laurent, dont certains de ses plus retentissant succès ont eu lieu au cours des seventies. Du coup, je me retrouve à écouter en boucle du Bob Marley, Dire Straits ou encore du Bruce Springsteen. D’ailleurs le titre de cet article a été inspiré par l’une de ses chansons (même si en vrai elle ne date pas tout à fait de cette époque).
Mais si je l’ai choisi, c’est qu’elle colle plutôt bien à ce look dans les tons soleil et ocre.

À lire aussi « 6 bonnes raisons d’entrer en fast-fashion détox »

La plupart des pièces vient de l’époque où je n’étais pas encore entrée en fast-fashion détox, époque où je n’avais pas encore délaissé les enseignes de fast-fashion au profit du vintage et de la seconde-main.
La paire de lunettes est le seul élément réellement neuf. Et si je me suis laissée tentée, c’est parce que d’une je n’ai trouvé aucun équivalent en friperies, et que de deux elles viennent de la marque australienne Velvet Canyon; et il faut savoir que j’ai un énorme faible pour les marques Aussie. Les branches basses rétro ont eu carrément raison de moi! Pour tout vous dire, c’est en ayant vu le film « I,Tonya » que mon obsession pour ce style de lunettes s’est réveillé. Voilà pour la petite histoire.

À lire aussi « Aussie Love »

Du coup, c’est vrai que je me retrouve pas mal dans la mentalité des 70’s, car cette décennie colle plutôt bien à certaines de mes aspirations du moment.
Consommer moins, plus intelligemment et avec du sens. C’est parce qu’elles ont souvent peu de considération pour leurs employés et certains de leurs consommateurs (sous ou carrément pas représentés), que j’ai choisi de boycotter certaines marques. Tout simplement. C’est bien beau les discours marketing «I’m a feminist blabla», le plus dur étant de mettre en pratique ce que l’on prêche. On ne peut pas louer les droits des femmes sur un continent et peu se soucier de ceux de celles vivant sur un autre (les conditions de travail déplorables de certaines employées travaillant dans les usines de production textile, au Bangladesh ou au Pakistan par exemple).
Alors je proteste, à ma façon et à la cool. Pas besoin de balancer des briques dans des vitrines, ou de saccager des magasins, même si on est énervé. Le poids de l’argent a souvent plus d’impact.

That’s some 70’s attitude baby!
xo

Le look
(cliquez sur l’image pour accéder au lien-produit)

Photos: Mariposa





You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Gilberte
    18 mai 2018 at 09:50

    Je suis hyper fan de ce look !

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      19 mai 2018 at 00:40

      Merci Gilberte!!

  • Reply
    modeusement vibe
    21 mai 2018 at 23:44

    Joli look! J’adore ton pantalon!

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      23 mai 2018 at 01:43

      Merci beaucoup <3

    Leave a Reply