#vintagediary

Valentino, Valentina

Valentino, Valentina

Fan de mode, je ne peux m’empêcher de ressentir un certain malaise à la vue de sites tels que SheInside ou Jessica Buurmann.
La raison ? La forte présence de pièces « très très inspirées de créateurs ».

Alors évidemment je ne fais pas référence aux pièces intemporelles, aux basiques et aux pièces répondant à la tendance du moment, lorsqu’elles sont revisitées avec une touche propre à chaque marque. Non, je fais référence aux pièces fortes qui marquent une collection, définissent le travail d’un directeur artistique et qui sont reproduites en chaine, au détail près.

Inspirations, dupes, où se trouve la limite?

On connait toutes les discours sur la copie, les méfaits de la contrefaçon, ce qu’elle finance, and so on.
Toute modeuse qui se respecte cherche du mieux qu’elle peut à ne pas faire fonctionner cette machine infernale.
Dans la mesure du possible et de mes finances je préfère m’acheter l’original. Craquer pour une pièce n’est pas une obligation. Avoir une pièce d’exception c’est un peu comme posséder le Saint-Graal.
Bien souvent, le prix est un paramètre au-delà duquel il faut savoir regarder au moment d’acquérir une pièce de créateur. Qualité, « simple » détail, engagement, histoire, et avant-gardisme sont autant d’éléments qui entrent en compte. Tout comme le temps qu’on aura mis avant de posséder ledit article. Tout cela lui confère son attrait et sa désirabilité à long terme; les sacrifices (mignons) qu’on aura enduré pendant quelques semaines et la joie éprouvée au moment de pousser la porte de Givenchy, Céline ou bien Acné. #epic

L’obsession des tendances

C’est aussi ça je pense qui différencie une fan de mode d’une accro au shopping. S’il fallait grossir les traits, je dirais que je vois plus cette dernière comme une obsédée de vêtements et de l’acte d’achat surtout. Quelqu’un d’obnubilé par les petits prix et de relativement frileuse à l’idée d’investir dans une pièce d’exception, préférant de façon régulière se tourner vers la copie conforme, pas juste une inspiration. C’est sûr, l’ersatz a cet avantage de tout avoir de l’original, le prix élevé en moins; malheureusement, les finitions et le rendu global en moins (même s’il faut également reconnaitre, que pièce griffée n’est plus autant synonyme de qualité qu’avant).

Pour autant s’offrir tous les dupes «Chloé-Givenchy-Acne-Saint-Laurent-Prada-Céline-Isabel-Marant» à chaque saison, aussi facilement bah c’est pas marrant, c’est de la triche et c’est une démarche peu reluisante/éthique. On est dans les apparences: on veut faire « genre de ». Cela donne aussi à croire qu’être fan de mode c’est uniquement être à la pointe en matière de nouveautés, quitte à être couverte de faux. En vrai, être fan de mode ce n’est pas synonyme de « dépenser ». ça recoupe entre autres de se tenir informée des silhouettes phares d’une saison, de savoir apprécier le plissé d’une jupe en crêpe de soie, ou d’admirer le travail d’un tailleur de Savile Row.

L’instant confession

Néanmoins, les achats douteux peuvent aussi exister chez ce genre de profil. rares, mais ils existent. Parce que parfois, la dimension prix d’une pièce originale peu réveiller le petit diable qui sommeille en nous. Quoi je parle de moi?

Bon aller, après ce long blabla, il est temps de passer à la confession: je vous présente ma robe « Valentina ». Très très inspirée de celle de Valentino. Celle qui fait partie de mes sorties de route. Que les Dieux du vintage et de l’éthique me pardonnent.

 

Le look:
Manteau: & Other stories (similaire ici)
Robe: Chicwish (sold out)
Bottines: Kookaï (old)
Chaussettes: American Apparel
Rouge à Lèvres: Sephora (version similaire et vegan ici)

Photos: Yasmine Bennis

Valentino, Valentina

 

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply
    Estelle
    19 octobre 2015 at 12:17

    Superbe tenue, hyper originale ! Cette audace vestimentaire fait du bien !

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      19 octobre 2015 at 23:36

      Coucou Estelle,

      Merci pour ton commentaire!
      Ravie d’avoir ton retour.
      à bientôt!

  • Reply
    Nora
    19 octobre 2015 at 12:32

    Bravo pour ton article… je partage tout à fait ton avis, surtout en matière de chaussures… sur les fringues un peu moins, car c’est souvent inspiré, un peu trop même parfois!!!!
    Belle journée à toi…

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      19 octobre 2015 at 23:26

      Hello Nora!
      Merci pour ton avis et d’être passée sur le blog 🙂
      Bonne semaine!

  • Reply
    Eli
    19 octobre 2015 at 14:11

    Je te rejoins totalement sur ce que tu dis mais détrompe toi sur Zara: en termes d’ersatz, ils sont les numéro 1 et ne sont pas moins coupable qu’un sheinside ou autre. C’est d’ailleurs eux qui ont lancé cette tendance des copies (quasi conformes) des grandes maisons !
    Sinon, c’est vrai qu’il est vraiment très dur de ne pas céder à l’appel du petit prix, car même avec de la bonne volonté, les pièces de qualité sont très (trop) chères et pas accessibles à tout le monde…
    En tout cas, ta robe Valentina est canon de chez canon 🙂
    Bises, Eli

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      19 octobre 2015 at 23:24

      Coucou Eli, merci pour ton commentaire.
      Ah oui Zara… Ils jouent également sur certains codes du luxe, même en boutique.
      Ils sont très forts y’a pas à dire.
      Merci 🙂
      bisous!

  • Reply
    Madame Maurice
    19 octobre 2015 at 17:23

    Ta robe est vraiment très belle !

    Madame Maurice
    http://mmemaurice.blogspot.fr

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      19 octobre 2015 at 23:21

      🙂 Merci Madame Maurice!

  • Reply
    deltreylicious
    26 octobre 2015 at 13:31

    Jolie tenue !!!
    Deltreylicious

Leave a Reply