Carnet mode

Sacs iconiques: légendes de rêve

A chaque saison, son it-bag.
Magazines de mode, blogs influents, comptes Instagram et consort viendront alors marketer le sac à absolument posséder. Et tout au long de la saison, il sera de bon ton de nous conforter dans l’idée d’investir dans une cette pièce, car c’est le sac à la mode.
Bien souvent malheureusement, une mode passagère. Car le it-bag, a besoin de publicité (plus ou moins déguisée) pour être plus qu’un simple sac.

Pas le sac iconique.


Il n’est pas une mode passagère.
Le rêve, ainsi que son nom de légende suffisent à assurer sa pérennité, faisant fit de l’aspect dispendieux qui lui est lié. Au fil des saisons, il assoit son statut de sac de légende.

Pourquoi un tel engouement?

Le sac à main est l’extension matérielle la plus intime que puisse posséder une femme.
Il y renferme son identité, ses obligations, ses artifices et ses secrets.
Il en dit long sur elle de part ce qu’il renferme, la façon dont il est rangé, le modèle choisi, la façon dont elle le porte…

Le sac iconique sait répondre à de nombreuses attentes.
Il est pratique, car en général de taille moyenne, et peut aussi bien se porter de jour comme de nuit.
Il se marie de ce fait à tous les styles. On peut aussi bien l’associer à un tailleur strict qu’à une tenue urbaine et décontractée.
C’est grâce à un style original, des détails élégants, des lignes pures et une signature discrète que le sac d’une maison devient un sac de légende.
C’est un accessoire qui sait dépasser les tendances du moment, et parvient à s’inscrire dans le temps et à devenir une référence auprès de plusieurs générations.
Le sac iconique raconte très souvent une histoire.

 

ça serait d’ailleurs vous mentir que de vous dire que je n’ai jamais fantasmé sur un de ces modèles, moi qui suit peu portée sur les sacs, me revendiquant plutôt shoe addict jusqu’à la mort.

Parmi les sacs de légende on retrouve sans nul doute:
– le 2.55 de Chanel,
– le Kelly de la maison Hermès,
– le Boston de Céline,
– le Speedy de Louis Vuitton,
– le Peek-a-Boo de Fendi,
– le Birkin par Hermès,
– le Bayswater par Mulberry,
– le 24h de Gérard Darel,
– le Paraty de Chloé,
– le Muse d’Yves Saint Laurent,
– le Lady Dior de Dior ou encore le Jackie de Gucci.

Louis Vuitton

Gucci

YSL

LCDA (9)

Chanel

Pour autant, tous ne me font pas de l’œil, d’ailleurs certains trouvent très peu d’écho auprès de moi.

Pour ma part, monbillboard des sacs iconiques ne dénombre que cinq gagnants.
Mais je sais que c’est un classement qui évoluera avec le temps et l’affirmation de mes goûts.
De manière générale, j’affectionne les sacs avec bandouilère, permettant d’avoir les mains libres. J’aime la rigueur des formats cartables mais aussi la nonchalance des sacs seau.

Alors parce que ça ne fait pas de mal de rêver un peu, présentation de mes sacs iconiques préférés:

Le Timeless de Chanel:

Je l’ai dit et je le redis, mon premier sac de créateur sera un Chanel ou ne sera pas.
Le Timeless est une version revisitée du 2.55.
Personnellement j’ai une préférence pour le Timeless: qu’il s’agisse de son cuir ou bien de sa anse.
Bien souvent on les confond, mais les différences sont bien là.

Le Rocco d’Alexander Wang:

Il peut se porter à la main, ou comme j’adore, avec sa longue bandoulière porté à l’épaule.
J’aime son cuir grainé et ses clous.

Le PS1 de Proenza Schouler:

Crée par les deux stylistes américains Lazaro Hernandez et Jack McCollough, ce sac trouve son inspiration dans les cartables d’écoliers, avec ce rabat et ces attaches sur le côté.

Le sac seau de Mansur Gavriel:

J’aime le style épuré, simple et élégant de cette jeune marque américaine.
Le sac seau avait tout pour me séduire: cuir de haute qualité, anse réglable, lignes pures, intérieur enduit personnalisable. Aucune fioriture.

Le Birkin d’Hermès:

Pratique et élégant c’est le sac que je convoite le plus de la maison Hermès.
Pour la petite histoire c’est le PDG d’Hermès qui demanda à Jane Birkin d’imaginer un sac pratique et élégant, qui conviendrait parfaitement aux femmes actives. Un carton depuis sa sortie en 1984.
J’aime sa double anse, sa courbure sur le haut du sac et son rabat que l’on peut garder ouvert lorsqu’on le porte.

Le Capucines de Louis Vuitton:

A mon goût, le sac le plus raffiné de la maison Vuitton.
Plutôt adepte des cuirs lisses, le gros grain du sac Capucines a su me séduire.
Muni d’une poignée semi-rigide, il possède une forme élégante et raffinée. A l’image du Birkin, il peut se porter avec le rabat à l’intérieur ou bien à l’extérieur.

Et vous, quels sont les sacs à main qui vous font fantasmer?

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    barbara
    9 avril 2015 at 16:13

    le 24h de gérard darel
    mais j’en ai un, depuis un an, j’adore évidemment
    :o)

  • Répondre à barbara Cancel Reply