Mode et Ethique

You’ve been bad Mango, really bad

Du bon choix des mots.
Après D&G, Jeremy Scott et le magazine Numéro, c’est au tour de la chaine de vêtements Mango de donner dans la provocation pure et dure.

L’objet du délit? Le nom donné à ce collier de « style esclave », dixit la marque espagnole.
Oh! je ne savais pas que l’esclave dans sa situation si fashion d’esclavage pouvait lancer des modes, et que mieux encore ce style revenait à la mode.
L’emploi d’un autre terme n’aurait-il pas été plus approprié? « Maille épaisse » ou « gourmette » par exemple?
Je ne peux croire qu’une marque internationale de cette envergure, qui dispose d’un service communication et marketing rodé, ne l’ait fait un temps soit peu de manière délibéré; créer un buzz en vulgarisant un pan douloureux de l’Histoire?

Qu’on ne me dise pas « oui mais certains bijoutiers appellent également ce style « esclave », ce n’est pas si grave »!!
Ah ok, donc quand beaucoup disent une chose, et qu’on est une marque influente et ultra-médiatisée aux yeux du grand-public, il faut en faire autant, quitte à bafouer toute forme de déontologie?
Arrêtons les fausses excuses, les « il ne faut pas voir le mal partout » et la politique de l’autruche pour certains.
Le passé et son lot de souffrances ont certes existé, et il faut aller de l’avant, mais vulgariser une partie dure de l’Histoire ne peut amener du bon et surtout pas mon indifférence. « Indignez-vous » que ce Cher et Grand Monsieur nous disait.

Dans la course aux euros certaines marques veulent nous faire croire qu’on peut tout rendre fashion, que ce n’est pas bien grave.
Alors à quand le maquillage « World Trade Center » et les robes d’ « inspiration Fukushima »?
Dans la course au buzz rien n’est impossible…

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Cory Scott
    2 mars 2013 at 23:55

    Damn right girl!

  • Leave a Reply