Le B.A.-BA du démêlage (spécial cheveux naturels et défrisés) – Les carnets d'Aurélia
Carnet soin des cheveux

Le B.A.-BA du démêlage (spécial cheveux naturels et défrisés)

Il faut l’avouer, rares sont les personnes qui aiment démêler leurs cheveux.

Ceci est encore plus vrai pour les têtes frisées, crépues et défrisées.

– Démêler sa tignasse revient à « supprimer » ses bouclettes, les cheveux gagnent en volume et n’ont plus aucune définition;
– démêler quand il y a des nœuds et ben aïe, ça fait mal;
– et tout simplement, car on ne sait jamais trop comment s’y prendre. Faut-il démêler sur cheveux secs? ou bien mouillés?

On entend tout et son contraire et du coup on est totalement perdue. Et quand on est perdue, on a tendance à fuir la situation qui nous cause autant de tracas.

 

Démêler pour quoi faire?

Sachez tout d’abord que le démêlage permet d’éviter la formation de nœuds qui sensibilisent la fibre capillaire et peuvent donc entrainer une casse.

Il faut en général faire un vrai bon démêlage au peigne 1 à 2 fois par semaine.
En général il est conseillé de le faire avant le shampooing, pour plusieurs raisons.
Vous allez « supprimer » vos boucles donc à moins d’adopter une coiffure protectrice par la suite, autant vous laver les cheveux. Il est également important de se démêler les cheveux correctement avant de les laver car dans le cas contraire vous risqueriez de les emmêler encore plus, ce qui vous obligerait à passer deux fois plus de temps à les démêler une fois mouillés.

On dit souvent que ce qui est bon, ne doit pas pour autant être consommé à l’excès.

C’est pareil pour l’eau.
Certes les cheveux en ont besoin. Mais saturés en eau comme lors du shampooing, cela crée un stress au niveau de la fibre capillaire. En effet l’eau à tendance à la déformer en la faisant gonfler et en modifiant la structure des cuticules.
Ce phénomène induit une « fatigue Hygrale ». Peigner ses cheveux à ce moment, même gorgés d’après-shampooing, constitue donc un traumatisme.

Le reste de la semaine, vos doigts seront d’excellents outils.
Que vous portiez vos cheveux au naturel ou bien défrisés, il ne faut pas oublier que tel un pull en soie, ils sont délicats, peu importe l’impression de robustesse qu’ils peuvent avoir.

 

Le matos

Le choix du matériel ne s’improvise pas et sera déterminant afin de ne pas abimer vos cheveux lors de cette étape.

Un peigne à larges dents.
Peigne

Plus les cheveux seront épais, plus les dents du peigne seront espacées.
Choisissez plutôt un revêtement en plastique. Le fer et le bois ont tendance à effriter la cuticule capillaire et à fragiliser les longueurs.

Un pinceau ou un peigne avec une « tête » fine, idéal pour séparer de manière nette les cheveux.
Peigne à queue

Un spray hydratant composé d’eau et d’huile végétale (particulièrement nécessaire quand on doit démêler des cheveux avec des repousses).

Un soin spécial pointes.

Des chouchous; ces élastiques ultra-doux qui vont permettre de maintenir des sections de cheveux, sans les traumatiser.

Une fois le matos prêt, vous voilà prête à enclencher la seconde: le démêlage.

 

Comment démêler ses cheveux?

Mais avant tout, question existentielle: on démêle sur cheveux secs ou bien mouillés?

Avantages et inconvénients du démêlage sur cheveux secs:

C’est lorsqu’il est sec que le cheveu est plus fort.
Démêler sur cheveux secs conviendra particulièrement bien aux personnes ayant les cheveux défrisés et le cheveu peu poreux.
Les cheveux fins, qui s’emmêlent très facilement auront également cette préférence.

Néanmoins, un des désavantages de cette méthode est qu’elle peut mettre à mal les pointes déjà sèches.
En effet si le cheveux est plus fort, il en reste peu flexible. En raison d’un manque de souplesse, il a tendance à faire un élégant « snap » lors du passage du peigne, et à la fin, vous vous retrouverez avec les épaules couvertes de petits bouts de cheveux.
C’est pourquoi, pour vous prémunir de cela, je vous conseille de protéger vos pointes (les cheveux les plus « vieux ») en amont avec un soin spécifique.

Avantages et inconvénients du démêlage sur cheveux mouillés:

Depuis l’avènement du livre « Curly Girl » de Lorraine Massey (livre qui a notamment été à l’origine du « No Poo » si répandu parmi les têtes bouclées, frisées et crépues), une école s’est furieusement opposée au démêlage sur cheveux secs: celle qui prône un démêlage exclusif sur cheveux mouillés.
Quand on sait que la méthode de Lorraine Massey repose sur le maintien de belles boucles en tout temps, on comprend mieux pourquoi elle se refuse à démêler ses cheveux quand ils sont secs.
De plus, démêler sur cheveux mouillés peut sembler plus facile, notamment pour les cheveux afros naturels.
Pour autant cela ne signifie pas que cette technique n’endommage pas le cheveu, car elle ne prend pas en compte la porosité du cheveux. Elle ne conviendra pas sur le long terme aux cheveux peu poreux.

Les cheveux mouillés, même gorgés d’après-shampooing, sont très flexibles.
La flexibilité est cette capacité à résister à la pression exercée (jusqu’à un certain point).
Lorsqu’ils sont mouillés, ils fonctionnent un peu comme les gens éméchés: ils sur-estiment leur capacité.
Ils sont alors capables d’être étirés au-delà de leur limite (overstretching), ce qui au final entraine une fragilisation indécelable. On n’entendra pas de cheveux qui font « snap », mais ils s’affaibliront au fil du temps.

En résumé:

Trop secs = casse + aucune définition des boucles
Trop mouillés = nœuds + overstretching + temps multiplié par 2

 

La préférence va donc vers le démêlage sur cheveux secs, plutôt que mouillés.
Le meilleur compromis étant cependant de démêler sur cheveux humides.
Utiliser un spray (contenant de l’eau et de l’huile végétale) viendra hydrater et nourrir légèrement, suffisamment pour ne pas soulever de trop les cuticules, et permettre au peigne de glisser plus facilement sans causer de dégâts.

 

La technique

#1 – Séparez les cheveux
Avec l’extrémité du peigne, séparez vos cheveux en plusieurs sections.
Si vous avez des repousses, prenez bien votre temps. Humidifiez légèrement si le peigne ne passe pas ou si vous sentez que vos cheveux sont trop secs.; un pschiit suffit, il ne faut pas asperger avec trop d’eau le point de jonction entre vos deux matières de cheveux. Point ultra sensible.

#2 – Protégez les pointes
Attachez sans serrer avec un chouchou la section afin de l’isoler des autres.
Ensuite vous viendrez travailler section après section.
Pensez à protéger vos pointes en appliquant un soin spécifique, ou bien un beurre végétal.

#3 – Démêlez avec les doigts
Commencez à pré-démêler avec vos doigts pour une entrée en matière en douceur.
Cela vous permet de prendre la température et de repérer les éventuels gros nœuds. N’essayer surtout pas de les éliminer en tirant dessus, vous utiliserez le peigne.

#4 – Démêlez avec le peigne
Petit rappel qu’il convient de rappeler: on démêle TOUJOURS en partant des pointes et en remontant au fur et à mesure vers les racines.
Une main maintient la section tandis que l’autre avec le peigne élimine nœuds et cheveux morts.
Attention aux 2 textures si vous avez des repousses, allez-y mollo.

#5 – Nattez la section que vous venez de travailler avant d’attaquer la suivante.

Après une séance de démêlage efficace, les cheveux reprennent vie.
Ils sont plus doux et plus malléables.
Prévoyez d’avoir du temps devant vous avant de vous atteler à la tâche. Démêler une crinière épaisse et frisée en 7 minutes n’y pensez même pas.
Alors pas de rush, car vous pourriez au contraire maltraiter votre chevelure.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    "Mister Cocktail": 3 soins maison à réaliser avant le shampooing | Les carnets d'Aurélia
    9 septembre 2013 at 22:10

    […] s’emmêlent que très peu. Un bon point pour moi qui suis particulièrement réfractaire au démêlage sur cheveux mouillés, même gorgés d’AS, car cela à tendance à effriter les […]

  • Reply
    "Help! Mes cheveux ne poussent pas! Pourquoi?" | Les carnets d'Aurélia
    8 octobre 2013 at 22:51

    […] à sec est même meilleur, le cheveux ayant moins tendance à s’emmêler. Rendez-vous ici pour un rappel sur le b.a.-ba du […]

  • Leave a Reply