Mes looks

Illusions

IMG_3021

Veste: Vintage
T-shirt: Asos
Jupe-culotte: Zara (similaire ici)
Basket: Miu Miu (similaires ici et ici)
Rouge à lèvres: Sephora teinte n°23

Ce look, c’était il y a un petit moment, avec un temps comme aujourd’hui.
Au programme : du soleil et des températures douces.

La météo donnait l’illusion que oui, le printemps était en route pour de bon. Tout, comme aujourd’hui.
En attendant, en ce moment, l’illusion d’être malade, je ne l’ai pas. Ma naïveté aura eu raison de moi. Ça m’apprendra à faire sauter le manteau au moindre rayon de soleil; c’est en mai en théorie que l’on fait ce qui nous plait ! ^^
Maintenant c’est maux de tête, nez qui coule et gorge qui pique (appelez-moi Caliméro).

Bref, la fille qui niveau timing maladie n’a rien compris.

Il faut dire que pour une impatiente comme moi c’est dur d’attendre. Et pourtant, je ne demande pas grand-chose. Pouvoir mettre des blazers, des t-shirts boyfriend, des salopettes, des jeans mom, des jupes longueurs midi, adopter des looks 100% jean ou encore porter des chaussures plates. Tout ce qui éviterait à une grand-mère la crise cardiaque.
La Aurélia d’il y a quelques années s’y serait perdue dans ce descriptif.

Non pas que j’affectionnais particulièrement les tenues très courtes (ma génétique, ne me le permettant que modérément), mais au sortir de l’hiver je renaissais tel le phénix, avec des jupes un peu au-dessus des genoux.
Mais, que se passe-t-il ? Mais que se passe-t-il ? Mais qu’est-ce qu’il se passe ?

Ça doit être l’âge ou bien une nouvelle approche de la mode.
Je suis devenue partisane du large et du layering.
Je suis passée de l’autre côté de la force. Le large a ce côté rassurant car enveloppant ; j’aime le mouvement crée par la matière lorsque l’on bouge ; j’aime le confort procuré par des vêtements larges, au contraire du slim qui parfois rend compliquée la montée de marches ; le large et le layering peuvent être féminins et séduisants lorsque parfaitement accessoirisés et couplés avec la bonne coiffure ou le bon maquillage.
Bref, le style masculin/féminin commence à devenir de plus en plus mon dada.

Des bisous.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply