Carnet de voyages Etats-Unis

Hello, Death Valley!

Top: H&M (équivalent ici)
Short: Vintage (équivalent ici)
Sandales: Texto (équivalent ici)


Death Valley, « Vallée de la mort » en français, tire son nom d’une expérience malheureuse vécue par une expédition de chercheurs durant la ruée vers l’or en Californie.
Plusieurs d’entre eux périrent en raison des températures extrêmement élevées de cette région aride des États-Unis.

Death Valley c’est la région de tous les superlatifs ; on y enregistre le point le plus bas du continent américain (BadWater, 86 mètres sous le niveau de la mer). C’est encore à Death Valley qu’on a enregistré le record de chaleur au monde, en 1913, avec 56,7°C!
Ou encore, c’est toujours dans ce parc qu’en 1953, on a enregistré une absence totale de précipitation.

Niveau décor, on y trouve aussi bien des dunes de sable, que des lacs de sels, des formations d’halite que des montagnes rocheuses mais également une faune et une flore riche.
J’ai pu y croiser des coyotes, qui ma foi avaient l’air de plutôt péter la forme.

Août, vous l’aurez compris, est le mois le plus chaud de l’année. Beaucoup d’organismes touristiques vous déconseilleront de traverser la région à cette période de l’année.
Et ce, à juste titre: il fait en moyenne 40°C à l’ombre, et point doublement intéressant, il n’y a pas d’ombre à Death Valley.
Avec le recul je dois dire qu’on a eu énormément de chance. Aucune crevaison, ni panne de voiture (OUF!). Et niveau temps, le ciel était plutôt couvert, ce qui nous a permis d’éviter de rôtir sur place (OUF! OUF!)
Je vous laisse apprécier le paysage et le silence !

A demain pour la suite.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    deltreylicious
    24 septembre 2014 at 09:03

    Canon!!! J’adore ton top!
    Deltrey de deltreylicious blog mode et beauté

  • Reply
    Bucket List – voyages – Les carnets d'Aurélia
    10 janvier 2016 at 21:25

    […] boréales et des paysages lunaires à couper le souffle, le Cap-Vert et mon road-trip dans la Vallée de la Mort aux USA font partis de mes plus beaux […]

  • Leave a Reply