Carnet sport & forme

Go hard or go home: l’Interval Training c’est quoi?

Ah, le cardio…
Il n’y a pas mieux pour affiner sa silhouette rapidement et avoir une allure élancée.
Il n’y a pas mieux pour améliorer son endurance, pour se vider la tête et déstresser.
Ah, le cardio… je déteste!

Je déteste, mais pourtant je sais que lorsque j’ai un peu trop forcé sur la fonte (ou le chocolat hem hem ^^) en un peu moins de 20 jours, à raison de deux séances d’1h par semaine, je pourrais me remettre à flotter dans mes jeans boyfriend. Le Body Attack reste ma prescription préférée. Il y a un prof, du monde, c’est fun, du coup le temps passe vite.
Mais niveau timing, pas toujours évident de faire coïncider mon planning à celui des cours de ma salle de sport. Alors, courir devient l’alternative la plus accessible.

Il y a quelques années je supportais, j’aimais même bien, on va dire. Mais depuis ça a changé. Courir pendant 40 minutes ça me barbe. Ce tête à tête monotone avec mon iPhone me barbe. 20 minutes, c’est mon max; et malheureusement ça reste peu pour que le corps commence à puiser dans ses réserves de graisse.
Alors il reste quoi? S’acheter des jeans plus grands?
Oui, ou bien, se mettre à l’interval training.

L’interval training permet en un minimum de temps de capitaliser au maximum les résultats.

Ça a l’air trop beau pour être vrai dit comme ça, mais c’est pourtant la réalité (et heureusement!). Si d’ailleurs le Body Attack est autant efficace, c’est parce qu’il incorpore des exercices d’interval training.
Dans la pratique, cela consiste à alterner temps de travail et temps de récupération pendant un certain nombre de rounds.

Petite précision qui fait toute la différence et qui permet de savoir si vous faites du bon boulot: durant le temps de travail, il faut être à son max, à 100%, dépasser ses limites, se donner à fond. Vous êtes Bip Bip, Speedy Gonzalez, ou encore Sonic, car vous êtes à fond. Vous savez, ce « à fond » où vous n’êtes jamais encore allée. Ce « à fond » qui vous empêche de penser à autre chose qu’à réaliser ce mouvement à fond: pas de temps pour les « j’en peux plus », les « j’ai mal », non, vous êtes à fond!
Et bonne nouvelle, pas besoin de poids, celui du corps est suffisant. Top, puisqu’on peut en faire n’importe où.

Durant le temps de pause, vous n’êtes censée n’éprouver qu’une envie : récupérer. Le temps ne doit pas paraitre trop long, sinon cela veut dire que vous ne vous êtes pas assez donnée à fond (comment ça j’ai répété au moins 5 fois le mot à fond en 4 phrases?! Si vous avez le temps de vous préoccuper de ça, c’est que vous ne visualiser pas la méthode de travail… à fond !^^).
L’interval training est plus efficace qu’un run classique de 40 minutes par exemple, car il va provoquer un after burn effect. En clair on continue à brûler les graisses même au repos.

On y va?

Comme pour tout, échauffement obligatoire de 5 minutes.
Ensuite, les choses sérieuses peuvent commencer.
Pour ma part, j’aime travailler en 20’/10’; c’est-à-dire 20 secondes de travail suivies de 10 secondes de récupération, et ainsi de suite.
Le corps s’habituant vite à la torture, il faut souvent changer de ratio temps afin de le choquer et l’empêcher d’entrer dans une sorte de zone de confort. Varier les mouvements au fil des semaines est également important. Mon entrainement préféré :

•  20’ montées de genoux (dans l’axe ou bien en déplacement)
•  10’ repos

Je varie avec des sprints, des squats sautés, des fentes et si je suis en grande, GRANDE forme, des burpees (pas trop mes amis d’ordinaire ceux-là).
Je travaille sous forme de 8 rounds à chaque fois.
Je finis par un retour au calme de 5 minutes (course à allure modérée ou vélo si je suis en salle) et un shake de récupération afin de réparer mes muscles qui ont été très sollicités.

L’application Interval Training disponible gratuitement sur l’App Store est mon précieux outil de travail.
Sachez qu’avant d’attaquer l’interval training il faut être en forme: ne pas s’être arrêtée de faire du sport pendant trop longtemps et savoir bien réaliser le mouvement choisi.

Une fois que ces prérequis sont remplis, il est temps d’allumer votre corps et de faire hurler votre graisse de la plus belle des façons.


Tenue de sport:

T-shirt manches courtes: Nike
T-shirt manches longues: Nike
Collant de training: H&M
Baskets: Nike

Photo de couverture: Yasmine Bennis

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply