Mes looks

Féminine en sweat

J’adore les sweats! Surtout quand ils sont quatre fois trop grands et qu’ils ont cet esprit vintage.
D’ailleurs, pour moi, «aimer les sweats» ne veut pas dire être négligée et ce n’est pas le genre de pièce que je cantonne juste à l’achat du pain le dimanche matin. Non, c’est une préférence vestimentaire, un style. Ça ne veut pas dire non plus que j’ai automatiquement un problème avec ma féminité, parce qu’on peut très bien être féminine en sweat.

Quand je porte ce genre de pièce, j’aime adoucir le tout avec un maquillage travaillé et une paire de chaussures à talons. C’est ce que j’ai fait ici avec un rouge à lèvres bien mat et mes fameuses sandales Public Desire.
Niveau sweat, Champion est une de mes marques préférées. Chez eux, tout me plait: le logo, la coupe, le nom de la marque et puis aussi, leur slogan bien badass « It takes more to become a Champion ». (Il en faut plus pour devenir un Champion)
Plus de quoi? De sueur? De travail? De douleur?

On en viendrait presque à se demander ce qu’est véritablement un champion, ou une championne d’ailleurs. Celui qui ne fait que gagner ou celui qui persiste encore et toujours à donner le meilleur de lui-même, comme un fou, jusqu’à la possible victoire?
Parce que dans cette vie qui ressemble à un continuel devoir sur table, pour lequel j’ai l’impression de ne jamais être suffisamment préparée, il paraît que je suis une championne.
Quand je n’atteins pas les objectifs que je m’étais fixée mais que je continue à travailler quand même, on me dit que j’en suis une; quand j’obtiens pour la 58ème fois d’affilée le contraire de ce pour quoi je travaille et que je persiste à retenter, différemment mais toujours, on me dit qu’on est fier de moi, que je suis une battante.

Alors je me dis que c’est peut-être ça être un champion: avoir ce grain de folie pour toujours persister, même quand on nous rabâche qu’on n’a pas le physique ou les aptitudes pour y arriver. On s’entête à vouloir faire rentrer des ronds dans des carrés, parce qu’on sait qu’on peut y arriver. Parce qu’on préfère avoir essayé sans jamais y être arrivé plutôt que d’expérimenter à nouveau cette horrible chose qu’est abandonner.
Et ça, pour l’avoir testé, c’est bien pire que de ne pas avoir l’air d’une fille en sweat.

Et vous, les sweats c’est votre truc? Quelles sont vos marques préférées?
Dites-moi tout!

Photos: Samuel Lagarto

Le look:

Veste: Prada (Homme)
Sweat: Champion (Vintage via Frankie Collective)
Jean mom: Asos
Chaussures: Public Desire

Plus d’inspi:






You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Mambé
    18 juillet 2017 at 15:45

    Salut, y’a t-il des frais de ports pour le site frankie collective?
    Ps jadoooreeuuh

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      18 juillet 2017 at 20:16

      Hello Mambé!
      Oui il y a des frais de port, mais jusqu’à présent je n’ai jamais payé de frais de douane, c’est la bonne nouvelle!
      Et tu as 20% sur ta première commande en t’abandonnant à leur newsletter <3

    Leave a Reply