Carnet de voyages St. Lucie

Echappée belle à St. Lucie – l’île romantique de la Caraïbe

Bien trop souvent on s’imagine qu’une ile donnée de la Caraïbe ressemble à s’y méprendre à sa voisine. Oui je sais, je l’ai déjà dit. Mais si je le répète c’est parce que une fois qu’on a visité plusieurs iles de l’arc antillais, on comprend pleinement ô combien cette affirmation est erronée.
Chaque ile chante sa propre chanson, vibre sur sa propre mélodie et impressionne par sa propre magie.

Sainte-Lucie, située au sud de la Martinique, ne déroge pas à cette règle. Franco-anglaise de par ses origines, rappelant Ceylan de par sa forme et marquée par le sceau des pirates de par son histoire, c’est une ile à visages multiples.
Un visage tantôt bienséant et idyllique, ce qui lui vaut de remporter très régulièrement l’award de « meilleure destination pour une lune de miel »; et puis tantôt, St.Lucie montre un visage plus mystérieux, vivace et bouillant, à l’image de son relief escarpé. Un visage qui intrigue, et incite à sortir des sentiers battus et du confort tout inclus de son resort.

Alors qui es-tu vraiment St.Lucie?
En l’espace de 72 heures, temps qu’aura duré mon séjour, difficile à dire pour ma part.
Mais tout ce que je peux vous affirmer c’est qu’à l’instar de la Dominique, cette autre voisine de la Martinique mérite plus que d’être simplement évoquée.
Elle mérite notre attention et qu’on s’y attarde pleinement.
Et pour vous convaincre des charmes indéniables de cette ile de la Caraïbe, je vous livre 6 excellentes raisons d’y aller. Maintenant.

6 bonnes raisons de visiter St.Lucie

#1 – Pour déambuler à travers les villages pittoresques du littoral
à pied ou bien en voiture, peu importe; il s’agit surtout de prendre le temps de s’imprégner de la vie locale. Une vie qui se passe majoritairement dehors. Ici, sur une partie du trottoir, à l’ombre de sa devanture, un barbier s’occupe de son client; là-bas, des voisins discutent de tout et de rien; plus loin des enfants s’amusent, et ailleurs, un autre entretien sa voiture. Et surtout, un peu partout, des gens posés; juste posés. Des gens qui se laissent bercer par le rythme lancinant de la vie à l’ombre des cocotiers dorés.
Les petites cases, collées les unes aux autres, avec leurs façades colorées, mais quelque peu décrépies par l’humidité ajoutent un charme créole puissant à ces scènes de vie.

#2 – Pour chasser la rascasse lors d’une plongée
Pour ça, rendez-vous du côté du centre de plongée Action Adventure Divers avec Chester, le propriétaire, du côté de Soufrière. Une plongée à St.Lucie c’est déjà assez extraordinaire en soit: crabes-araignées, diodons, poissons-perroquets, labres, murènes, carangues, gorgones flamboyantes, coraux durs, impressionnants tombants… le tout dans une visibilité excellente. Tout y est pour une plongée à couper le souffle! Mais ce qui fait qu’une plongée avec Action Adventure Divers est un must-do à St.Lucie, ce n’est uniquement le haut-professionnalisme et la grande sympathie de Chester, ou encore le fait que l’on plonge dans une ambiance intimiste (pas de gros bateau-charter, juste une petite barque pouvant accueillir 6 plongeurs grand max), non ce n’est pas que ça. C’est qu’avec eux on joint l’utile à l’agréable en chassant la rascasse: ce poisson aux dards venimeux, que l’on trouve normalement dans les eaux asiatiques, est en train de détruire la faune locale à vitesse grand V, depuis qu’il y a été accidentellement introduit. C’est un vorace qui gobe les petits poissons empêchant aux différentes espèces d’arriver à maturité et de perpétuer leur genre.
A la fin de la plongée Chester nous en apprend beaucoup sur ce poisson-parasite et nous explique notamment comment le cuisiner avant de nous préparer un excellent ceviche.

#3 – Pour goûter la Piton Beer, la bière locale
Une bière blonde produite sur place, ultra légère, délicatement citronnée et sucrée, avec un fini sec en bouche. Une bière qui sent bon les vacances et qui est parfaite quand on n’apprécie pas particulièrement cet alcool qui peut être parfois trop âpre et trop puissant (type Kronenbourg, #beuuurk).

#4 – Pour marcher dans un cratère de volcan et prendre des bains de souffre
C’est l’un des seuls endroits de la Caraïbe où on peut marcher au coeur du cône effondré d’un volcan toujours en activité (caldeira).
Partout ça sent le souffre, une odeur nauséabonde à laquelle on s’habitue bien vite au final. Des fumerolles odorantes sont projetés un peut partout depuis des mares de boue grisâtre. C’est un paysage lunaire qui contraste de manière saisissante avec le décor verdoyant que l’ont est surtout habitué à voir à St.Lucie. Un paysage de désolation bien délimité, autour duquel jaillissent çà et là des sources d’eau chaude aux nombreuses vertus thérapeutiques. Un guide anime la visite de ce lieu et nous en apprend plus sur son histoire et ses différentes anecdotes.
Plus loin il est possible de profiter de bains de boue et de souffre pour une cure de jouvence en plein air qui tombe à point nommé.

#5 – Pour la gentillesse des St. Luciens
C’est une des choses qui dénote particulièrement.
Les St.Luciens sont tout simplement gentils, et ce, sans rien attendre en retour. Vous avez l’air perdu, et hop vous aurez droit à une ou deux personnes qui s’approcheront de vous pour vous aider, savoir où vous aller et vous aider à trouver votre chemin; vous vous garez à un mauvais endroit et hop pareil, plusieurs personnes qui vous conseilleront de ne pas y rester sous peine d’avoir une amende de la police; vous visitez un lieu et hop quelqu’un vous propose de prendre une photo de vous. Au début c’est troublant, on se dit qu’il doit y avoir quelque chose derrière, une attente malintentionnée, le besoin de réclamer un pourboire, mais non, rien de tout ça. Juste un sens de l’entraide, un esprit communautaire que l’on n’a clairement pas l’habitude de voir sur le Vieux Continent.

#6 – Pour les couchers de soleil d’un autre monde
Les couchers de soleil sont tout simplement magiques.
Les couleurs, jaune, orangé, violacé, sont ardentes et semblent tout bonnement irréelles.
C’était sans nul doute un de mes moments préférés de la journées. Celui où on contemple sereinement le spectacle grandiose de la nature, posés tranquillement sur la terrasse de notre chambre d’hôtel, lui-même coupé du monde et accessible uniquement après une traversée en barque. Là, tout là-haut sur la colline de Marigot Bay le temps semble s’être arrêté: on vit l’instant présent.

En bref
Il y a 5h de décalage avec la France en hiver et 6h en été.
La monnaie locale est le Eastern Caribbean (EC), mais on peut tout aussi bien payer en dollars US.
St.Lucie n’est pas une destination particulièrement réputée pour ses plages. C’est plutôt sa végétation luxuriante, le cadre intimiste de son offre hôtelière qui ajoutent au romantisme de la destination.

On y va avec qui?

Avec sa moitié évidemment; le compagnon idéal pour visiter « la meilleure destination pour une lune de miel ».
Et pour séjourner, je vous conseille l’hôtel Marigot Beach Club & Dive Resort qui se compose de petites maisonnettes avec cuisine et qui domine tout Marigot Bay.

On n’oublie pas l’essentiel

– une crème solaire qui respecte la peau et les coraux, comme celle de la marque Eq Love
⁃ des palmes, un masque et un tuba, comme ceux de la marque Seac
⁃ un maillot de main pratique et stylé, comme ceux de la marque éco-engagée Abysse
– Une paire de chaussures de randonnée pour les différentes marches à réaliser autour de l’île

A ne pas manquer également

– Pigeon Island
– la vue depuis les Pitons
– le jardin botanique
– les randonnées dans la forêt primaire
– assister à une street party (Jump Up) à Gros Islet le vendredi soir

On n’y va comment?

Par voie maritime depuis la Martinique avec la compagnie Express des îles; compter 1h30 de traversée.
Par voie aérienne depuis la Martinique avec la compagnie Air Antilles Express; compter une vingtaine de minutes seulement.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply