Carnet mode

Don’t Obey!

Désobéir, ça a parfois du bon.
Surtout dans la mode.
Quand certains n’y voient qu’un assemblage de morceaux de tissus, personnellement j’y vois plus que ça.
Selon moi, la mode est à la fois un jeu, un moyen d’expression et un théâtre de ses émotions.
Et pourtant même si on est libre de s’habiller comme bon nous semble, il y a quelques règles à respecter pour ne pas avoir l’air ridicule/vulgaire/en décalage avec l’événement auquel on participe…
Un classique: avec une minijupe on oublie le top décolleté, la bouche rouge poupouffe et l’eye liner façon Amy Winehouse.

En revanche, il y a certaines règles qu’il fait un bien fou de briser.
Parmi mes préférés:

#1 En sandales, tu ne mettras pas de chaussettes.



Ici on revisite un classique du beauf en vacances au camping, en plein mois d’août, en combinant des socquettes avec une paire de sandales girly.
Pour mieux porter ce style, évitez de trop remonter vos chaussettes. Niveau couleur, préférez le blanc si vous ne voulez pas prendre trop de risques. On aime les chaussettes avec des petits détails bien féminins. Un look arty rock comme on les aime.

#2 On ne mélange pas du bleu marine et du noir.


image: whatstrend.com

Une fashion phobie partagée par beaucoup de modeuses, à cause d’une satanée théorie qui dit qu’on ne doit pas mixer les teintes les plus proches sur le cercle chromatique.
Mélanger du bleu marine et du noir relèverait donc d’un sérieux fashion faux-pas; c’est un peu comme si on faisait s’asseoir à une même table, lors d’un meeting pro-féministe, Miley Cyrus et Jennifer Lawrence! L’affront!
Pourtant ces deux couleurs mariées dans un même look arrivent à créer une silhouette nouvelle et méga classe.
Alors à bas le total look noir ou bleu marine, on signe pour la paix des ménages et on combine les deux!
Le plus, choisir une pièce près du corps pour la pièce noire tandis que la pièce bleu marine sera plus oversized. Mais rebelle attitude oblige on peut totalement faire le contraire.

#3 Quand on porte une robe girly on ne met pas de chaussures masculines.

Au contraire!
Si l’envie vous prends de mettre une robe ultra féminine en pleine journée, mais que vous ne voulez pas avoir l’air trop sirupeux en enfilant des escarpins, les boots motardes, les Doc Martens feront très très bien l’affaire.
D’une vous gagnez en confort en déambulant sur du plat mais de deux vous casser le côté trop romantique et flirty de la tenue, en lui apportant plus de caractère.

#4 Le sweat c’est pour faire du sport, et pi c’est tout!

Faux!
Le sweat que l’on portait autrefois pour les cours d’EPS ou pour cacher ses fesses de la vue de tous à l’arrivée des beaux jours, est devenu un basique de toute garde-robe. On n’hésite pas à le porter avec une jupe crayon, un slim, un jean boyfriend et de jolis escarpins, et surtout à l’accessoiriser à fond à coup de beaux colliers.

#5 Les pyjamas et nuisettes, c’est pour dormir.

En théorie ce n’est pas faux, en pratique ce n’est pas tout à fait vrai, d’une part parce qu’on peut dormir en autre chose qu’en pyjama ou nuisette, mais qu’aussi parce qu’on peut sortir dedans.
Alors là bien sûr il s’agit d’un interdit fashion à maitriser parfaitement. Soyons réaliste, il faut avoir un peu un corps taillé « pour ». Etre plutôt en formes, qu’ultra filiforme.
Niveau accessoires, il faudra verser dans le 100000000% féminin, pour ne pas avoir l’air de la fille en mode « nan je sortais juste mes poubelles, mais j’ai vu de la lumière alors je suis venue ».

#6 On ne mélange pas les imprimés.

Au contraire!
Le mix ‘n match c’est fun et ça a un rendu totalement sublime, décalé et unique, bref comme vous.
On choisi de préférence deux imprimés, plus ça risquerait de sérieusement brûler la rétine.
Alors fleurs et pois, lignes horizontales et imprimés zébrés, on ose, on ose et surtout on se creuse les méninges pour se concocter des silhouettes ultra créatives, libres et dynamiques.

#7 Le sequin c’est uniquement le soir.


Image: Asos.com

Il n’y a pas d’heure pour briller de mille feux!
La journée on préfèrera une seule pièce ultra clinquante pour nous donner des airs de diva!

#8 La jupe midi est à éviter à tout prix.

Souvent, la minijupe est associée à la fille heuu… sexy tandis que la jupe longue c’est pour la fille cool un brin hippie.
Entre les deux, la longueur midi, souvent passée sous silence radio; mais associée dans l’esprit de la majorité au look Mémé. Et ben qu’est ce qu’elle a la classe Mémé alors.
La jupe midi c’est le signe ultime de la féminité. C’est LA jupe des FEMMES, des vraies, pas des fillettes!
A la fois classe, sexy et suggestive, elle apporte beaucoup de personnalité à celle qui la porte.
Escarpins crantés façon Prada, escarpins pointus, scandales ouvertes, presque toutes les chaussures à talons sauront se marier avec cette jupe.
Pour le haut, on peut se la jouer romantique avec un top vaporeux ou bien plus pudique et urbaine avec un pull à maille près du corps. Les vestes aviateur ou encore Bombers adorent se marier avec ces jupes comme nous le prouvent bon nombre de fashionistas lors des Fashion Weeks.
Bref, la jupe midi c’est la jupe des filles qui ont tout compris (et ça inclut Mémé aussi!)

Et vous quelles sont les règles mode que vous prenez un malin plaisir à transgresser sans appel?

Ah et au fait, si vous avez une photo du combo minijupe + top décolleté + bouche rouge luisante + méga eye liner de biche, où la protagoniste n’a pas l’air vulgaire et ridicule pour un sou, mais classe, je ne demande qu’à voir!

 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Interrogation mode: le beauf est-il la nouvelle icône fashion? | Les carnets d'Aurélia
    22 juillet 2014 at 12:22

    […] pourtant! La mode étant un éternel recommencement, un secteur s’affranchissant de pseudo règles établies, à l’heure actuelle des choses, c’est un fait, beaucoup des tendances de demain sont […]

  • Leave a Reply