Borders – Les carnets d'Aurélia
Mes looks

Borders

Cet article a beau être un post look, impossible de ne pas parler de ce lieu ! En même temps, comme si j’avais pour habitude de ne parler que du look dans un post look *roll eyes*. (Je me fatigue moi-même parfois).
Les espaces Abraxas quoi!

Un espace urbain extravagant avec une atmosphère surréaliste, et puis surtout, depuis le quatrième volet du film Hunger Games, un endroit tout bonnement épique.
C’est quand même un peu fou de se dire que cette œuvre architecturale dantesque abrite en réalité des appartements. Quantité d’appartements. Et oui, la frontière entre art et réalité quotidienne, est plutôt mince, voire carrément inexistante, puisqu’au final, ça reste un lieu de vie comme un autre, où se côtoie le bon et le moins bon, l’utopique et le réaliste. Non, pas de frontière.

Pourtant, dans nos vies de tous les jours, quantités de frontières sont érigées, créés et régissent nos rapports et bien souvent nous opposent. L’excellente M.I.A qui distille des « Borders, what’s up with that ? », dans sa chanson Borders, n’a pas tout à fait tort à ce sujet.
Parce que des frontières on en trouve pour tout et pour rien. Même dans un univers aussi plaisant que celui de la mode. Des fossés qui ne cessent d’opposer la mode d’ici et celle de là-bas. Un clanisme jamais vraiment aboli entre ce qui est street et supposé vrai chic, entre la mode et l’art, entre la mode et la politique, et entre tant d’autres choses. Comme si on ne pouvait être les deux à la fois.

Ce look, composé d’éléments qu’on aime segmenter un peu trop souvent, c’est un peu mon passeport anti-frontière. Le sexy du body avec les tresses africaines, (tresses africaines et pas « tresses à la Kim Kardashian », damn!); le manteau XL à ma petite taille. Et en guise de détail, des hair rings dans les cheveux, témoins de ma fascination pour le grunge et les années 90. Ces bagues viennent tout droit de Londres (chez moi, pas de frontière pour le shopping), elles ont été achetées sur le site Regal Rose (que j’apprécie également pour dévaliser des ras de cou). C’est une marque de bijoux top cool, avec une touche légèrement mystique, dont je suis, mais est-ce vraiment nécessaire de le préciser, totalement fan.
Sur ces belles paroles je vous laisse apprécier le travail spectaculaire de Marie-Mélody (et mes cheveux blancs ^^).

Des bisous.

Le look:

Manteau: Mango
Body: Missguided
Jean: Topshop
Hair rings: Regal Rose
Bottines: H&M

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply
    Laura
    9 mars 2016 at 20:44

    J’adore ce look !
    Il y a tout qui va parfaitement bien ensemble, et puis tu es très jolie ! 😉

    Laura
    http://furiouslychic.blogspot.ch/

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      9 mars 2016 at 21:55

      Merci beaucoup Laura 🙂
      Bises

  • Reply
    malika
    10 mars 2016 at 17:54

    Bonjour.
    J ai beaucoup aime :le look le style d ecriture les tressses africaines.tout.
    Bonne contuniation.

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      11 mars 2016 at 01:01

      Merci Malika pour ton message!
      Cela me touche encore plus que tu parles de mon écriture. Merci encore.
      à bientôt!

  • Reply
    Marion
    10 mars 2016 at 22:17

    Les photos sont sublimes.
    Cette tenue te va très bien et j’aime beaucoup ton jean 🙂
    xoxo, marionstyle.blogspot.fr

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      11 mars 2016 at 00:59

      Merci beaucoup Marion.
      Marie-Mélody a fait un travail de fou 😀
      à bientôt!

  • Reply
    Yuliya
    11 mars 2016 at 21:49

    Canon ces photos !
    Bisous
    Yu’

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      12 mars 2016 at 23:10

      Merci Yuliya 😀
      Bisous

    Leave a Reply