Mes looks

80’s baby, the 90’s raised me

Premier look de l’année 2017, bonjour! Alors vous, comment va ? Et les résolutions?
D’ailleurs, si vous n’avez pas suivi ce qui s’est passé dernièrement sur le blog (au passage, c’est mal), et bien je vous avais concocté un article de développement personnel, avec un worksheet à télécharger, qui vous aide à dresser un bilan sur l’année écoulée et à vous plonger corps et âme dans la nouvelle.

Personnellement ça m’a fait un bien fou de voir les grands événements de mon année 2016 ainsi retranscrits. J’ai pu prendre conscience qu’à mon échelle ça n’avait pas été une année aussi terrible que ça! En fait c’est plutôt la façon dont j’ai pu réagir face à certaines choses qui a pu me laisser cette impression d’année bof-bof: imaginer toujours le pire, se prendre la tête pour des futilités, tenter de retenir des gens qui veulent partir…

Bwef! Sinon, en ce qui concerne ce look que vous dire à part qu’on est en plein dans la tendance résille, une tendance que j’adore, évidemment *insert roll eyes emoji here*.
Caché sous un jean un peu destroy, ça fait toujours son petit effet je trouve, surtout associé à un sweat court. Ça donne une allure street et hype comme je les affectionne tant. Ici, je porte un pull vintage Tommy Hilfiger shoppé sur le site Frankie Collective, dont je vous parlais il y a quelque temps. Il a été retravaillé en crop sweat aka «coucou le ventre apparent» aka le cauchemar de longue date des mamans (enfin surtout de la mienne ^^).
C’est un sweat vintage, et le vintage j’adore comme vous le savez sans doute déjà. En même temps c’était évident, je nourris une grosse obsession pour tout ce qui crie années 90 à plein poumons.

À un bref moment j’ai eu une phase obsessionnelle avec les années 40, mais elle n’a guère duré bien longtemps. C’est beau à regarder, mais moins facile à incorporer dans des tenues actuelles. Et puis surtout, avoir cette allure tirée à quatre épingles, c’est sympa mais c’est pas vraiment moi. J’ai l’impression qu’ainsi apprêtée, il faille upgrader mon attitude: parler avec une toute petite voix chevrotante, rire d’un rire doux et discret, s’asseoir en serrant les jambes… Bref, comme une Dadame. Et c’est vraiment pas une Dadame qui sommeille en moi mais tour à tour une ado un brin garçon manqué élevée à la culture nineties; et une grand-mère pantouflarde qui adore le thé et tricoter.

Avec ce look sorti de mes années collèges (sauf en ce qui concerne les chaussures), on est plus proche de ma conception du venez «comme vous êtes». Honnêtement je suis ravie d’avoir pu naitre à la fin des années 80 et d’avoir grandi dans les années 90. Cette décennie avec ce côté brut, cool, détente, qui mixe les genres. Et je ne pense pas être la seule à apprécier cette époque; en témoigne dernièrement son omniprésence dans la mode et le lifestyle (appareils photos instantanés qui font leur come-back, mom jean, salopettes, crop tops…). On est nonchalant, on vit l’instant présent, on semble ne se préoccuper de rien. Enfin si, avec un tel look, la seule chose à laquelle je dois faire attention c’est de ne pas être trop ballonnée #instantglam; et c’est parfait en fait parce que ça rejoint une de mes résolutions (de tous les ans dernièrement): bouger beaucoup plus et faire plus attention à moi et aux cochonneries que je peux ingurgiter. Bon, on est le 8 du mois et je n’ai pas vu le tapis d’une salle de sport……depuis près d’un mois!

Bref, tout va bien. Tout va très bien.

Le look:
Manteau: & Other Stories
Sweat: Frankie Collective
Collants résille: Asos (similaires ici)
Jean: H&M (similaire ici et ici)
Chaussures: New Look

Plus d’inspiration:











Photos: Mariposa

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Manon
    9 janvier 2017 at 20:56

    Ohlalala ce look est GE-NIAL! Je suis complètement fan de ce style ^^

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      10 janvier 2017 at 00:31

      🙂 miciiii

    Leave a Reply