Carnet de voyages Equateur

6 bonnes raisons de visiter l’Equateur

Claudia Legge

Claudia Legge

En général, les climats trop chauds, je n’aime pas. Plus de 25°C et je suis au bout de ma vie.
Et pourtant, mon coeur en a décidé autrement. Tout ce qui se passe de l’autre côté de l’océan Atlantique me fascine. Oui, la Caraïbe et l’Amérique Latine me captivent. Tant et si bien, qu’au final, le spectre de températures tropicales ne me décourage en rien d’y aller (Martinique, Guadeloupe, Marie-Galante, St-Barth, Saint-Martin, Costa Rica…).
Pas un pays de ce vibrant continent ne me laisse indifférente. Terre de mystère aux mille visages, les paysages, exubérants et époustouflants, se suivent mais ne se ressemblent pas. Le climat aussi joue la carte de la différence, où, dans certaines régions, il peut passer de températures caniculaires, à des températures plus frissonnantes, dans d’autres.
Continent à l’histoire intensément saisissante, l’Amérique Latine, du nord au sud, déroule à n’en plus finir, un étourdissant héritage culturel et naturel. Et depuis peu, c’est l’Équateur qui a transpercé mon cœur.

En plus de son nom plutôt sympathique, qui est un copié-collé de la ligne imaginaire sur laquelle il est posé, ce petit pays a tout pour me plaire. Il fait désormais parti du haut du panier de ma bucket-list « voyages à faire ». Encore très peu touché par le tourisme de masse, il compense sa petite taille par un patrimoine des plus exceptionnels.
En effet, l’Équateur compte parmi les 17 pays les plus riches de la planète en matière de biodiversité. Dire que la nature est reine c’est bien peu de choses.
A titre comparatif, c’est encore plus saisissant qu’au Costa Rica.
Pour moi qui développe chaque jour un peu plus, chaque jour un peu plus fort, une conscience écologique et environnementale, ce pays d’Amérique du Sud, à choyer et à protéger, est la promesse du véritable paradis sur Terre.
Ajoutez à ça l’hospitalité d’une population où les gens sont simples, et vous aurez compris pourquoi je suis conquise.

Mais, histoire de véritablement vous convaincre de la majestuosité des lieux, voici 6 bonnes raisons de visiter l’Équateur, ce pays ouvert sur le Pacifique et coincé entre la Colombie et le Pérou.

1 – Quito

Ancienne capitale de l’empire Inca, Quito, qui est entourée par les volcans, culmine à près de 3000 mètres.
Ville entièrement classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle mêle modernité et riche héritage colonial. On y va pour ses marchés empreints de tradition artisanale et pour se perdre dans les ruelles sinueuses de la ville. Là-bas, l’âme andine impulse le rythme de la vie à chaque coin de rue. Parmi les monuments incontournables, l’Église de la Compagnie, dégoulinante d’or, est à voir absolument.

quito-ecuador-view

Claudia Legge

2 – L’avenue des volcans

C’est une célèbre et impressionante allée, composée d’une double rangée de volcans aux cônes enneigés, qui s’étend de Quito à Riobamba. Beaucoup d’entre eux sont encore à l’heure actuelle actifs, et le sont depuis de nombreuses années. C’est le cas du Tungurahua, un colosse qui culmine à plus de 5000 mètres et qui depuis 1999 est en éruption constatante; cette activité s’accompagne de nuées ardentes et de projections de lave et de cendres. Le Chimborazo, le plus haut sommet du pays (6000 mètres) domine cet ensemble. Sa superbe est d’autant plus saisissante quand on se trouve dans la ville de Riobamba, qui jouit d’une position géographique non négligeable du haut de ses quasi 3000 mètres.
Résultante de l’activité volcanique, le cratère de Quilotoa est à voir absolument. Il s’agit d’une lagune de couleur émeraude qui a pris place dans l’ancien cratère d’un volcan.

VisitEcuadorLCDA (1)
VisitEcuadorLCDA (5)

3 – Le train des Andes

Ce train mythique permet de traverser l’avenue des volcans d’une manière plus pittoresque qu’au cours d’un trek. Autrefois on pouvait aisément se mettre sur le toit afin d’admirer le paysage d’encore plus près, avec en prime, la bonne dose d’adrénaline qui allait avec. Si aujourd’hui cela n’est plus tout à fait autorisé, ce périple en train en vaut néanmoins le détour. C’est un itinéraire grandiose et incontournable à faire lors d’un séjour en Équateur.

VisitEcuadorLCDA (4)

4 – La forêt Amazonienne

Luxuriante, puissante et enchanteresse la jungle est un lieu absolument régénérant de nature.
Selon moi, c’est l’un des plus beaux attraits du pays.
Depuis que je suis allée au Costa Rica (troisième fois que je le dis, au cas où vous n’auriez pas compris que j’y suis allée …), où j’ai pu explorer l’immensité verte de la forêt tropicale, je ne rêve plus que d’une chose: recommencer. Recevoir à nouveau des fruits balancés par des singes postés en haut des arbres (toute marque d’affection est bonne à prendre dans la jungle ^^), débusquer à nouveau des serpents, rencontrer des coatis et tout un tas d’autres espèces animales. Des espèces dont l’Equateur est également riche à foison. C’est ici qu’entres autres, on peut apercevoir le lama, l’oropendola ou le fameux ara bleu.
La forêt inondée d’Igapo, par exemple, est un must à voir.
Poumon de la planète, l’Amazonie est déroutante et envoûtante. Les fleuves sont des autoroutes que l’on traverse en pirogue et qui donnent à croire que l’on se trouve dans un album de Tintin.

VisitEcuadorLCDA (6)

5 – Confectionner son propre Panama à Cuenca

Shocking but true, le panama n’est pas originaire du Panama, mais d’Équateur.
L’origine de son nom vient de la matière dans laquelle ces chapeaux sont confectionnés: la fibre de jeunes pousses de palmiers.
C’est à Cuenca que l’on fabrique les meilleurs, et à la main uniquement, évidemment.
Pour les plus patients et les plus habiles, il est possible de confectionner son propre chapeau.
Quoi qu’il en soit, si vous êtes une amoureuse des panamas, cela vous fait une raison de plus de visiter l’Équateur.

VisitEcuadorLCDA (2)

6 – Les iles Galapagos

« Galapagos ». Pour moi, pas besoin d’en rajouter, ce nom se suffit à lui seul. Il suffit à donner envie d’endurer plus de 11 heures de vol en avion.

VisitEcuadorLCDA (7)

Roy Mangersnes

Parce que ces iles réunissent à elles seules le fantasme du Robinson Crusoé, qu’elles cristallisent le plus beau et le plus parfait des univers oniriques. Les Galapagos possèdent une faune et une flore exceptionnelles, endémiques à la région: iguanes terrestres et marins, fous à pattes bleues, tortues géantes, otaries, les plus importantes concentrations de bans de requins marteaux au monde …
Des animaux habitués à vivre les uns avec les autres, et qui ne craignent pas l’Homme. La définition même du Paradis.
Y aller c’est se sentir petit, c’est recevoir la plus belle des claques et la plus belles des leçons d’humilité et de respect. Mais ce petit monde repose sur un écosystème fragile, qui aujourd’hui comme beaucoup d’autres sur la planète, se trouve être menacé. En cause, les pêches intensives et les activités humaines qui grappillent quand même d’année en année du terrain.

Et si jamais la photo ne vous suffait pas, cette petite vidéo aura tôt fait de vous achever!
PS: le monsieur s’arrête de parler à un moment, ne vous inquiétez pas.

Et vous, l’Équateur ça vous tente?
Quel est le pays qui vous obsède en ce moment?

Crédit photos:
1: Claudia Legge
2: Claudia Legge
3 à 6: Pinterest
7: Roy Mangersnes
Video: Ocean Shutter

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    May
    10 juillet 2016 at 17:14

    Des photos qui donnent envie ^^ Ça a dû être une très belle expérience de voir ces personnes confectionner ces panama, surtout si tu as aussi mis la main à la pâte

    • Reply
      Les Carnets d'Aurélia
      13 juillet 2016 at 23:34

      Je n’y suis malheureusement pas encore allée, mais je compte bien pour 2017!!
      🙂

    Leave a Reply